Colorama d’exception en haute joaillerie

Les collections de haute joaillerie présentées pendant la semaine de la Haute Couture à Paris font encore une fois appel à tous les savoir-faire des ateliers, mettant en avant les prouesses techniques avec de nouvelles créations aux couleurs éclatantes. Un colorama exceptionnel notamment dans quatre grandes maisons. Chez Dior, la collection imaginée par Victoire de Castellane a pu être pour la première fois vue par le public, car elle a été présentée et exposée pendant trois jours au Musée d’Art Moderne de Paris. Des pièces incroyables de beauté retranscrivant la légèreté de la dentelle, le savoir-faire de la haute couture, où comment l’or devient un délicat fil de broderie.Pour Chopard, il s’agissait de découvrir sa collection « Red Carpet » liée inévitablement au Festival de Cannes dont le joaillier est un des plus grands partenaires. Pour 2018, 71 nouvelles pièces ont ainsi été imaginées par Caroline Scheufele, la co-présidente et directrice de la création, qui s’est inspirée de ses différents voyages. Les pierres cohabitent avec des diamants toujours aussi imposants, comme ces émeraudes incroyables de Colombie ou ces pompons de rubis qui tombent en cascade. Sans oublier ce collier plumes qui nous entraine à lui tout seul dans un voyage dans les plaines mongols.Chez De Beers, quatre parures exceptionnelles à travers quatre histoires basées sur des contes mythologiques dans lesquels les diamants tiennent un rôle important. Exemple avec la parure surnommée « Ra », dieu du soleil en Egypte, représenté aussi par la croix sacrée Ankh, que l’on retrouve en médaillon composé d’un diamant jaune de trois carats, prêt à diffuser l’énergie solaire, et qui est détachable et transformable en broche. Les créoles et la bague à elles seules nous transportent également dans un voyage extraordinaire.Enfin, une escale s’est imposée chez Lorenz Baümer, ce joaillier basé également place Vendôme à Paris, aux lignes poétiques nous entraîne dans une nouvelle collection envoûtante. Avec l’interview de Lorenz Bäumer (joaillier)Musique libre de droit : Bandit & Nikit

Copyright : Paris Modes Productions

INSCRIPTION À LA NEWSLETTER