×

Valentino poursuit sa réorganisation managériale

Publié le
15 sept. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Valentino met à nouveau la main à son management. La griffe de luxe italienne, détenue depuis 2012 par la société d’investissements Mayhoola, propriété de la famille royale du Qatar, a placé Laurent Bergamo à la tête des Amériques. Le manager, responsable auparavant du Moyen-Orient, est remplacé pour superviser cette région par Simone Bertolini.


Les nominations se multiplient aux postes clé de Valentino - PixelFormula


Laurent Bergamo, en fonction depuis septembre, rendra compte au directeur commercial monde (CCO) Marco Giacometti, lui-même arrivé dans la maison en début année pour recouvrir ce nouveau rôle.

Après un passage chez Furla, le manager d’origine française, qui s’est diplômé à l’école de communication et de marketing ISEG de Toulouse, a évolué principalement chez Tod’s, où il a passé quatorze ans en y cumulant des responsabilités croissantes, avant de se transférer en 2018 chez Valentino.

Dans son nouveau rôle, Laurent Bergamo "va s’engager dans la direction stratégique d’une nouvelle phase de développement des réseaux de distribution retail, wholesale et en ligne de Valentino pour les marchés des États-Unis, du Canada et du Mexique, tout en continuant à renforcer la présence de la marque dans la région", annonce la maison dans un communiqué.

Le manager prend en charge les Amériques, alors que Valentino a accéléré son expansion dans ce continent. La marque vient ainsi d’ouvrir son premier magasin au Mexique à El Palacio de Hierro Perisur à Mexico. En juin, elle a agrandi sa boutique de Dallas à Highland Park Village. Destiné uniquement aux collections féminines lors de son ouverture en 2017, ce point de vente accueille désormais aussi sa gamme complète de produits pour hommes (prêt-à-porter, accessoires et parfums), nous indique-t-on au sein de Valentino.

Début 2019, Valentino avait annoncé la nomination de Gianfranco Ditadi, également en provenance de chez Tod’s, en tant que CEO pour l’Amérique du Nord.

La nomination de Laurent Bergamo intervient alors que Valentino, dont la direction artistique est pilotée par Pierpaolo Piccioli, a créé, suite au poste de directeur commercial monde où évolue Marco Giacometti, également le poste de directeur de marque confié à Alessio Vannetti (ex-Gucci), tandis qu'en juin le groupe a désigné Jacopo Venturini comme son nouveau CEO.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com