×
Publié le
29 juil. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Surstocks: un problème pour 69% des commerces indépendants

Publié le
29 juil. 2021

Alors que les enseignes et grands magasins ont déploré des soldes d'été décevants, le bilan n'est pas plus rose chez les indépendants. La FNH (fédération nationale de l'habillement) confiait ainsi la semaine passée son désarroi face au "ressort cassé" que sont devenus les soldes. Une enquête menée par le SDI (syndicat des indépendants), apporte aujourd'hui des précisions sur le problème de stocks hérités après la phase de rabais.
 

Shutterstock



Menée les 23 et 24 juillet auprès de 512 entreprises comptant de 0 à 19 employés, l'enquête montre que 58% d'entre elles tirent un bilan négatif de la période, et 69% continueraient d'être victimes de stocks surabondants. Dans le détail, pas moins de 40% du panel estime qu'il lui reste entre 30 à 40% de stocks à écouler. Et ils sont près de 40% à indiquer avoir plus de 40% de stocks restants à écouler.

Dans tous les cas, pour 69% des répondants, le taux de marchandises restantes est supérieur à la normale, dont 19% évoquant même des niveaux très supérieurs. En revanche 30% des entreprises parlent de stocks équivalents. Et seulement 2% évoquent des stocks inférieurs.

Face à ces niveaux de stocks, qu'attendent les indépendants pour sortir de l'impasse ? Au printemps dernier, le gouvernement avait mis en place une aide dédiée aux stocks, dont FashionNetwork.com avait détaillé le principe. Aujourd'hui, 74% des structures consultées par le SDI estiment que le dispositif devrait être renouvelé, suite au bilan très mitigé des soldes.

Des soldes sans "intérêt commercial"



L'enquête indique que 66% du panel ne voit plus d'intérêt commercial dans les soldes. Et pour cause: 61% des entreprises interrogées auraient connu un résultat inférieur aux soldes d'été 2020, contre 36% parlant de résultats équivalents.

Ils sont 11% à parler de résultats inférieurs de 50-60% à ceux des soldes d'été 2019. Et 10% parlent de ventes en chute de 40-50%. S'y ajoutent deux tiers du panel évoquant des chutes allant de 20 à 40%. Au final, 67% des répondants estiment que repousser le lancement des soldes n'a pas été satisfaisant.

Mais, à l'instar de la plupart des enseignes, ces commerces avaient-il devancé les soldes avec des promotions et autres ventes privées ? Non, répondent 78% des structures. Et pour les 22% qui les ont essayées, 58% se disent satisfaits des résultats générés. La pertinence même du mécanisme des soldes est donc de plus en plus remise en question.
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com