×

Prêt habillement "Mod’Envol" : une nouvelle initiative pour revitaliser le commerce indépendant 

Publié le
today 13 oct. 2014
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La Fédération Nationale de l’Habillement (FNH) mène tambour battant son combat pour la revitalisation des commerces indépendants en centre-ville.

Après avoir lancé son plan Marshall l’année dernière, la FNH s’associe à Bpifrance pour créer un prêt habillement baptisé "Mod’Envol".

Une rue commerçante de la ville de Brest (GUIZIOU FRANCK / HEMIS.FR / AFP)

La convention qui a été signée, le 13 octobre, entre les deux partenaires permettra aux détaillants de bénéficier de prêts de 50 000 à 150 000 euros.

50 % de ce montant sera assuré par la BPI. Quant à l’autre moitié, elle sera financée par les banques.

"Quand la BPI décidera d’octroyer un prêt de 25 000 euros, la banque de réseau assurera au minimum le même montant. Mais ce que nous espérons, c’est que les banques iront plus loin en prêtant 50 000 euros au lieu des 25 000 garantis par la convention", explique Bernard Morvan, le président de la Fédération Nationale de l’Habillement.  

Pour l’instant, la FNH et Bpifrance ont un fonds de 20 millions d’euros, mais Bernard Morvan espère atteindre à moyen terme 50 millions d’euros. Comment ? En mobilisant aussi les autres fédérations.

"Pour l’instant, ce prêt n’est accessible qu’à notre branche et aux adhérents de la FNH, mais si les autres fédérations se mobilisent, le fond grandira et les projets vont se multiplier, explique le président de la FNH. L’objectif est de créer une vraie dynamique et de mobiliser le plus largement possible afin de trouver une solution pour revitaliser les commerces en centre-ville."

Ce prêt a en effet un objectif bien précis : permettre aux détaillants de moderniser leur point de vente. Ou d’en acquérir de nouveaux (via les banques de réseau). En effet, la Bpifrance ne finance que la modernisation.

En permettant aux commerçants indépendants de moderniser leurs points de vente, la FNH espère donner à ses adhérents les armes pour faire face aux mastodontes de la distribution et ramener ainsi la clientèle dans les commerces d’habillement en centre-ville.

Les conditions d’accession au prêt sont d’ailleurs plutôt simples : faire partie de la branche, adhérer à la FNH et avoir des comptes sains (les commerçants sous procédure ne peuvent postuler).

Les dossiers sont disponibles à la fédération, sur le minisite Bpifrance (et ses déclinaisons régionales) ainsi que sur la nouvelle plateforme Fnhexpert.

Le prêt sera établi sur sept ans, dont deux années de franchise de remboursement de capital, soit vingt trimestres égaux de remboursement.

Seul bémol ? Même si cette initiative est un signe très positif à destination du secteur, le taux relativement élevé des intérêts, environ 4,5%, pourrait refroidir des commerçants intéressés.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com