Pour l'Afrique, Giorgio Armani rédacteur en chef d'un jour de l'Independent

LONDRES, 21 sept 2006 (AFP) - Le créateur de mode italien Giorgio Armani défend jeudi la cause humanitaire de l'Afrique et des enfants dans le quotidien britannique The Independent, qui en a fait son rédacteur en chef d'un jour.


Giorgio Armani - Photo : Carl De Souza/AFP

Giorgio Armani doit également présenter sa collection printemps-été 2007 jeudi soir dans le cadre de la Semaine de la mode de Londres, une première très attendue. Le maître italien a également prévu de présenter une mini-collection pour (RED), l'initiative lancée en janvier par Bono, le chanteur irlandais du groupe U2, pour financer la lutte contre le sida, la tuberculose et la malaria.

L'Independent de jeudi est largement consacré à "la question africaine".

Dans un commentaire, Armani y déplore que "trop d'enfants grandissent dans des situations les privant de l'innocence et de la naïveté de l'enfance à laquelle ils ont droit, et qui leur est volée par la guerre, la famine, la pauvreté et la maladie".

Le styliste y rappelle sa propre enfance dans l'Italie d'après-guerre, et notamment un épisode au cours duquel l'un de ses camarades fut tué par l'explosion d'un obus avec lequel ils jouaient ensemble.

C'est la deuxième fois que l'Independent colore sa Une de rouge pour (RED).

Le journal rend particulièrement hommage aux femmes africaines.

"Répondre à leur souffrance n'est pas qu'une question de justice", lit-on dans un éditorial. "C'est ce qui permettra le développement de l'Afrique".

L'Independent affirme encore que 10 milliards de dollars (7,9 milliards d'euros) par an permettraient la scolarisation de tous les enfants africains. Cette somme, rappelle le journal, représente une seule semaine de dépenses militaires dans le monde.

Le journal de centre-gauche reversera la moitié de ses revenus du jour à (RED).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Luxe - Prêt-à-porterMédias
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER