×

Pai Skincare renforce la présence de sa cosmétique bio en Europe

Publié le
today 8 févr. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En mars prochain, la marque britannique de cosmétique Pai Skincare lancera une huile démaquillante à l’extrait de rosier sauvage (38 euros les 100 ml). Ce produit qui, comme la très grande majorité des références signées Pai Skincare, utilise à plus de 90 % des ingrédients biologiques sera disponible en avant-première dans une sélection de magasins Sephora en Europe. Ce lancement au sein de la chaîne de parfumerie sélective du groupe LVMH est loin d’être anecdotique puisqu’il va permettre à la griffe de soins de s’implanter physiquement dans plusieurs pays européens tels que l’Espagne, la Pologne, l’Allemagne ou encore l’Italie.


La nouvelle l'huile signée Pai sera d'abord lancée le 28 mars chez Sephora - DR


En France, son troisième marché derrière le Royaume-Uni et les Etats-Unis, Pai Skincare est déjà présente dans une sélection de Sephora, au Bon Marché ou encore chez Oh My Cream !, qui a été son premier distributeur dans l’Hexagone. C’est d’ailleurs Juliette Levy, la fondatrice de Oh My Cream !, qui a présenté à Sarah Brown, la créatrice de Pai Skincare, l’un de ses investisseurs actuels.

Ancienne responsable communication de Nike ou Barclay, Sarah Brown officiait comme attachée de presse internationale pour le producteur de vin E&J Gallo Winery avant de lancer Pai Skincare en 2007, initialement pour soigner un urticaire chronique devenu très handicapant. L’entrepreneure, qui a opéré plusieurs levées de fonds auprès de business angels, reste aujourd’hui l’actionnaire majoritaire de Pai Skincare. La société, qui emploie 45 personnes, a réalisé l’année dernière un chiffre d’affaires de 5,5 millions de livres sterling,et anticipe des ventes en 2019 des ventes à 9 millions de livres  (10,2 millions d’euros). « Nous allons atteindre les 10 millions de livres, c’est une étape importante pour une entreprise qu’il va falloir accompagner avec une nouvelle levée de fonds », explique Sarah Brown, qui se verrait bien dans le futur ouvrir des boutiques à Paris, Londres et New York.

Britannique par sa mère et néo-zélandaise par son père, Pai signifie d’ailleurs bienfait/respect en maori, Sarah Brown ne nie pas être convoitée très fréquemment par de gros acteurs du secteur de la cosmétique. Des sollicitations de rachat auxquelles pour l’instant elle a toujours dit « non ». Il faut dire que Pai Skincare s’ancre depuis ses balbutiements sur le segment de plus en plus porteur de la cosmétique bio et possède un atout rare pour une marque indépendante : son intégration verticale. En effet, la marque possède ses propres laboratoires de formulation, son usine de fabrication et gère sa distribution.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com