×
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
16 janv. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Off-White, un défilé énergique - en présence de Virgil Abloh

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
16 janv. 2020

Ce que le public retiendra du défilé Off-White, c'est que son directeur artistique Virgil Abloh avait fait le déplacement pour y assister.


Off White - Automne-Hiver 2020 - Prêt-à-porter masculin - Paris - © PixelFormula


Celui-ci avait brillé par son absence au défilé Off-White en septembre dernier au Centre Pompidou, mais il était bien présent au Carrousel du Louvre, mercredi matin, pour son défilé Homme pour l'Automne-Hiver 2020 à Paris.
 
Sur l'invitation, on pouvait lire "Tornado Warning" entre guillemets. Dans les pas de son mentor, Marcel Duchamp, Virgil Abloh avait choisi une image surréaliste pour annoncer son show : une adolescente en jean et tee-shirt blanc repoussant les avances d'un squelette colérique : à ses côtés, une bouteille d'eau minérale et une boîte d'aspirine estampillée "Anything" ("N'importe quoi" en VF). 

Pourrait-on y lire une métaphore ? Le créateur avait annoncé l'été dernier avoir besoin d'une pause pour se reposer. Le message avait été bien accepté par le public parisien. La rumeur milanaise, en revanche, prétendait que sa fatigue était liée à sa déception de n'avoir reçu aucune compensation financière au moment du rachat par Farfetch de New Guards, le groupe de mode italien qui contrôle la licence à long terme de Off-White. Une transaction à 675 millions de dollars tout de même...


Off White - Automne-Hiver 2020 - Prêt-à-porter masculin - Paris - © PixelFormula


Virgil Abloh n'a toujours pas commenté le rachat.
 
Quelles que soient ses émotions, le designer a mis en scène un défilé de grande qualité. Le défilé s'ouvrait sur la performance d'un danseur de claquettes, dont les semelles produisaient des rythmes frénétiques.

Comme l'invitation, parsemée de petits trous, une grande partie de la collection avait des allures de gruyère, des costumes rouges à double boutonnage qui ressemblaient à des boîtes postales britanniques, jusqu'à toute une série de tops. 

Parmi les premières pièces du défilé : des ponchos, garnis à la manche gauche de tickets imprimés, dernières fantaisies de Virgil Abloh — qui devraient se vendre comme des petits pains. Les talents du designer dans le domaine du tailleur s'affirment un peu plus à chaque collection : ses longs blazers tombaient parfaitement, tout comme ses vestes de trappeur canadien, minimalistes et ceinturées à la taille.

Mémorables également, ces motifs aussi festifs que farfelus, imprimés de bouteilles de champagne et de clés à molettes, tout comme ces chemises un brin historiques, parcourues de nombreuses coulisses et de fronces.


Off White - Automne-Hiver 2020 - Prêt-à-porter masculin - Paris - © PixelFormula


Pour saluer, Virgil Abloh a traversé un vaste salon central où les modèles posaient pendant leur trajet sur le podium, puis s'est tenu debout devant les photographes, avant de faire glisser ses lunettes sur son nez pour toiser les objectifs. Calme à l'horizon.

Après le défilé, c'était la mêlée pour entrer dans les coulisses, dont l'entrée était barrée par une minuscule employée qui hurlait "les journalistes ne sont pas autorisés", tandis qu'une équipe d'agents de sécurité repoussait les fans en délire.

Entre deux photos, Virgil Abloh a déclaré : "J'ai trouvé mon propre espace de pensée. Ce défilé marquait l'aboutissement de beaucoup de travail. Vous savez, j'essaie de créer quelque chose qui correspond à ma génération, et j'ai l'impression d'entrer dans un espace où tout cela se traduit comme je le désire."

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com