×

Leoca poursuit son développement grâce au féminin

Auteur :
Publié le
today 21 mars 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Transformation réussie pour Leoca. La griffe de prêt-à-porter haut de gamme, lancée en 2010 sur le créneau de la fillette de 2 à 12 ans avait entrepris de se diversifier avec une première collection automne-hiver 2018/19 destinée à la femme. Après l’avoir présentée sur le salon Woman en mars 2018, la griffe a estimé que lui offrir un écrin sur-mesure serait une bonne manière de compléter sa distribution. En octobre dernier, Maud Falcon de Longevialle et son frère Thomas Camille (respectivement créatrice et président-directeur général de la griffe) ont donc inauguré leur premier magasin au 48, rue Saint-Placide, dans le VIème arrondissement de Paris.
 

La première boutique Leoca ouverte rue Saint Placide - instagram @leocaparis


Le lieu est en fait l’ancien showroom de la marque. Il comprend désormais un espace de vente de 50 mètres carrés et un atelier de 80 mètres carrés.
 
« Ce magasin nous donne une très bonne énergie. Nous ne communiquons pas beaucoup donc les clients sont principalement des personnes qui passent devant notre adresse et décident de s’arrêter. Nous sommes très satisfaits de cette clientèle, qui a tendance à revenir », explique Maud Falcon de Longevialle. A tel point que selon les projections de la griffe, les ventes de la boutique devrait représenter 20 % du chiffre d'affaires (non communiqué, ndlr) sur une année complète et permettent à Thomas Camille d'espérer l'ouverture d'une seconde adresse à Paris en 2020.
 

Maud Camille Falcon de Longevialle, créatrice de Leoca - Instagram @leocaparis


Dans la boutique, en plus des 160 références réservées à la femme qu’imagine Maud Falcon de Longevialle depuis deux saisons, on retrouve un petit corner pour l’enfant. « Nous n’avons pas voulu en mettre trop, parce que nous n’avons pas installé d’espace qui leur est dédié, où ils pourraient jouer par exemple ».

C’est donc plutôt toujours par le biais de la vente en gros que cette partie du business poursuit son développement, grâce notamment à la Chine, au Japon, à  la Corée du Sud et aux Etats-Unis. La fillette représente d'ailleurs 80 % du chiffre d'affaires wholesale de la griffe.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com