×

Le marché français de la lingerie accuse une nette baisse en 2018

Auteur :
Publié le
today 11 janv. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alors que le Salon International de la Lingerie aura lieu du 19 au 21 janvier à la Porte de Versailles, Kantar Worldpanel détient des chiffres en berne pour cette industrie. Avec des ventes d'un peu plus de 2 milliards d’euros sur les dix premiers mois de 2018, le marché des sous-vêtements a reculé de 4,8 %. Avec le chaussant, le chiffre d’affaires a atteint près de 2,4 milliards d’euros et chuté de 6,1 % par rapport à l’an passé au cours de la même période.
 

Le marché de la lingerie accuse une baisse de 4,8 % en France - Shutterstock


Arrêtés à la fin du mois d’octobre, ces résultats pourraient être encore corrigés à la baisse, à la suite des perturbations connues par le commerce pendant l’épisode de contestation des gilets jaunes. Une hypothèse confirmée par les dernières données de l'Alliance du Commerce, qui estime une diminution de 7,8 % des ventes pour les enseignes de lingerie en novembre 2018. 

Selon les chiffres de Kantar Worldpanel, sur les dix premiers mois de l’année, 31 % des achats de lingerie ont été faits dans les chaînes de centre-ville. Un chiffre en hausse de 1,6 % par rapport à l’année passée. Ce canal de distribution est suivi par les grandes surfaces alimentaires, qui ont accusé une baisse de 4 % de leurs ventes, puis les grands magasins, en hausse de 0,5 %, les sites de vente en ligne (12,5 % de parts de marché pour la lingerie seule, 13,6 % avec le chaussant) et enfin les magasins multimarques indépendants, qui eux ont constaté une baisse de 1 % de leurs ventes. 

Le panier moyen d'achat de lingerie en 2018, de janvier à octobre, s'est élevé quant à lui à 70 euros, selon les chiffres de Kantar Worldpanel.

Malgré ce climat morose, les organisateurs du Salon de la Lingerie espèrent que « les acheteurs pourront se ressourcer et retrouver de l’énergie et du dynamisme pendant ces trois jours, pour repartir avec de nouvelles envies et plus riches de l’expérience salon », selon les mots de Taya de Reyniès, directrice de la division lingerie d'Eurovet.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com