×
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
19 juil. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Launchmetrics lance une plateforme de contenu visuel et investit dans l’IA

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
19 juil. 2022

L’expansion de Launchmetrics dans le secteur des contenus visuels a commencé en 2019 avec le rachat de l’entreprise italienne IMAXtree. Le montant de la transaction n’a jamais été révélé, mais cette opération mettait déjà en lumière l’intérêt du spécialiste de l’analyse de données pour ce secteur. À la clé: une offre plus diversifiée afin d’améliorer le rendement des marques avec lesquels le cabinet travaille. Aujourd’hui, il va encore plus loin avec l’annonce mardi 19 juillet du lancement d’une solution intitulée Spotlight. Cette marketplace mondiale fonctionnera comme une banque de contenus créatifs afin d’accompagner “la création d’histoires visuelles qui nourrissent l’intérêt des consommateurs“.


Launchmetrics


Avec ce projet, Launchmetrics veut se rapprocher des marques plus petites et émergentes. “Après l’acquisition de DMR (en mars dernier, NDLR), nous avons réalisé que sur nos 1.200 clients, 800 étaient des entreprises dont le chiffre d’affaires oscille entre 2 et 50 millions d’euros“, dévoile le PDG de Launchmetrics, Michael Jais.

“Jusqu’à maintenant, nous nous sommes surtout concentrés sur des stratégies sophistiquées pour attirer les grandes entreprises, mais nous avons réfléchi à ce que nous pourrions proposer en nous adaptant à des entreprises plus modestes avec des budgets plus ajustés. Spotlight va permettre aux PME de mieux comprendre les tendances pour affiner leurs stratégies“, assure le dirigeant. Concrètement, les clients de la nouvelle plateforme pourront plus facilement choisir les médias où promouvoir certains produits plutôt que d’autres ou décider des célébrités à qui confier leurs campagnes, par exemple.

D’après ses explications, la place de marché conservera des fonctionnalités actuellement proposées par Launchmetrics et rassemblera des images de différentes collections, de défilés, de cosmétiques ou de street style, entre autres. Les marques émergentes pourront aussi mettre à disposition leurs propres images et les médias pourront sélectionner les contenus qui les intéressent.

Le cœur d’activité de Launchmetrics reste le même: les données. “Nous aurons la possibilité de déterminer quels sont les prototypes les plus demandés, de dégager les tendances d’une Fashion Week, de repérer les images les plus téléchargées par les médias et les influenceurs. Parmi celles qui sont produites par les marques, nous pourrons identifier celles qui ont le plus d’impact“, énumère-t-il. Cette solution va permettre “d’évaluer l’impact [des contenus] à 360° et de communiquer des informations “plus pertinentes sur les sujets qui intéressent le plus les entreprises“.

L’intelligence artificielle pour affiner la création de contenu



En parallèle, l’entreprise a aussi investi dans le développement d’une technologie d’intelligence artificielle pour l’analyse de contenus créatifs, destinée à “optimiser le rendement des marques, des médias et des créateurs de contenu“ à l’aide “d’insights“ basés sur des données “améliorant la création de contenu et l’expérience des consommateurs“. Là encore, le montant de l’opération a été tenu secret. “Notre idée consiste à arriver à identifier les images qui fonctionnent et celles qui font un flop pour optimiser les investissements créatifs“, clarifie Michael Jais. Il s’agit là de données de performance très recherchées par les marques, comme il l’explique dans une récente interview pour FashionNetwork.com.

Cet outil a donc pour ambition de faciliter l’accès et l’analyse des images et des vidéos par segment, couleur, texture et fond. En prime l'entreprise précise que “les storytellings les plus efficaces pourront aussi être identifiés“, avec des formats aussi différents que des tutoriels de routines de beauté ou des vidéos de retours d’expérience suite à l’essai d’une crème, par exemple. “En déterminant si elles adoptent le ton adéquat pour traiter les bons sujets, les marques vont pouvoir améliorer leur production créative et réaliser les investissements les plus adaptés“, soutient le PDG de cette entreprise fondée en 2016 suite à la fusion de Fashion GPS et Augure.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com