×

Football : de si chères liquettes

Publié le
today 15 avr. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La fièvre du football ne baisse pas chez les équipementiers sportifs. En en particulier en ce qui concerne les tops clubs européens. Si un Kappa a réussi à s'offrir l'AS Monaco pour six ans, la surenchère est clairement de mise entre Nike, Adidas et Puma pour les cadors continentaux. Alors que la saison sportive approche de son dénouement, les négociations, engagées de longues dates, sont en phase de finalisation. Et les montants qui commencent à fuiter atteignent des sommets.


L'attaquant du Paris SG Kylian Mbappé avec un maillot Nike - AFP- F. Tanneau


Revenu en haut de l'affiche, Puma s'est mêlé depuis 2014 à cette lutte, décrochant à l'époque les tenues de Dortmund et Arsenal. Le félin s'est offert l'Olympique de Marseille en France depuis cette saison, mais aussi le Milan AC en Italie. Pour la saison 2019-2020, il a réalisé deux "coups" : il sera l'équipementier du FC Valence en Espagne et de Manchester City,  l'un des géants de l'ultra-médiatique Premiere League anglaise, avec qui l'accord courrait sur dix années pour un montant de quelque 75 millions d'euros par an. Il sera aussi présent sur tous les terrains de la Liga espagnole en fournissant le ballon officiel de la compétition. En revanche, le club londonien d'Arsenal passe chez le grand rival d'Herzogenaurach. Adidas habillera en effet les Gunners pour les cinq prochaines saisons, pour un accord annoncé à 68 millions d'euros par saison.

Adidas et Nike continuent de dépenser le plus. L'Allemand avait dégainé le premier en signant un contrat de 750 millions de livres sur 10 ans avec Manchester United en 2015 (environ 86 millions d'euros par saison). Depuis, Nike a repris les devant avec un accord évalué entre 125 et 150 millions d'euros par an avec le FC Barcelone. Signé fin 2016, cette prolongation d'accord réévalué à la hausse a débuté cette saison et devrait à minima courir jusqu'en 2028. Et sur ce terrain, les clubs font sensiblement monter les enchères. Le Real Madrid et Adidas négocient actuellement et le "deal" se baserait sur une allocation de quelque 100 millions d'euros par saison, selon le média espagnol AS. Côté français, Nike et le PSG sont aussi en pleines discussions. Plusieurs médias évoquent ces derniers jours que l'accord passerait de 25 millions à 75 millions d'euros en 2022.


Le FC Liverpool et le PSG évolueront-ils tous deux en Nike en 2020-2021? - AFP


Enfin, Nike est encore prêt à s'offrir un autre cador européen. Le FC Liverpool évolue actuellement avec le NB de New Balance sur la poitrine. Les joueurs le garderont la saison prochaine, mais l'actuel leader du championnat anglais a de forte chance de porter le Swoosh en 2020-21. Nike serait prêt à signer un chèque de 900 millions d'euros sur dix ans, selon ESPN. L'équipementier ne prend pas beaucoup de risques, même lorsque les Reds étaient dans le ventre mou du classement, ce club populaire faisait parti des meilleurs vendeurs de maillots de la planète. Maintenant qu'il est revenu au top, son potentiel fait encore plus saliver les géants du sport.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com