×

En liquidation, France Confection repris par France Manufacture

Publié le
25 mars 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Quelques jours après son placement en liquidation judiciaire, France Confection a vu le 14 mars ses actifs repris par la structure France Manufacture, fondée par Corinne et Ludovic Gaudic, dirigeants de La Compagnie des Ateliers Peyrache (LCAP). L’activité du costumier pourra reprendre à compter du 6 avril, mais sera pour l’heure dédiée à la production de 2000 à 3000 masques anti-projection par jour.


Shutterstock


Pierre-Antoine Constantinides, actuel directeur de l’usine, restera en place pour ce nouveau redémarrage. Les nouveaux propriétaires annoncent un investissement de 100 000 euros sur cinq ans afin de moderniser l’atelier, indiquant qu’il demeurera « pour l’instant » sur son site historique de Limoges. Un investissement soutenu par le fonds d’investissement Apicap, qui accompagne de longue date LCAP.

« France Manufacture pourra ainsi proposer aux marques textiles désireuses de relocaliser leur production en France un outil adapté et qualitatif. C’est un geste fort envers l’écosystème du Made in France. (…) LCAP assure ainsi la continuité des savoir-faire du dernier costumier français en lui donnant une nouvelle identité.»

En plus de reprendre l’activité de production de costumes de France Confection, France Manufacture va élargir l’activité via un service internet de recherche et développement. Ce dernier « travaillera à l’élaboration des textiles techniques, et avec la fabrication de nouveaux produits dans le secteur des objets publicitaires.»

Repris en 2018 par le groupe Molitor, France Confection s’était dit victime de « malversations comptables » ayant précédé le rachat et avait enchaîné les problèmes. Le fournisseur limougeaud de marques comme Smuggler, Agnès B ou encore Comme des Garçons, avait été placé en redressement judiciaire en janvier, dans l’espoir de trouver un repreneur. Puis en liquidation judiciaire le 17 mars dernier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com