En Chine, le marché de l’hygiène-beauté pour bébé a de beaux jours devant lui

Les pistes de croissance à aller chercher sur le marché chinois sont multiples, mais il en est une qui se dégage pour les marques occidentales. En 2018, la Chine a en effet enregistré près de 15 millions de naissances, et si, en dépit de l’assouplissement de la politique de natalité intervenu en 2015, ce chiffre a reculé de 15 % par rapport à 2017, dans l’empire du Milieu le marché de l’enfant a de beaux jours devant lui. Et il n’y a pas que les secteurs de l'habillement et de l’équipement qui devraient en profiter. En effet, selon le cabinet d'études Mintel, le marché chinois de l’hygiène et des soins pour bébé devrait connaître une croissance annuelle moyenne de 14,5 % d’ici à 2023 pour atteindre les 2,5 milliards d’euros (18,88 milliards de yuans), contre 1,27 milliard en 2018.


Le marché chinois de l'hygiène-beauté et du soin pour bébé devrait enregistrer une croissance annuelle moyenne de 14,5% sur les cinq prochaines années. - DR

« Le marché chinois de l’hygiène-beauté pour bébé a connu une croissance considérable ces dernières années et connaîtra une croissance soutenue au cours des cinq prochaines années. L'assouplissement de la politique de l'enfant unique et la 'premiumisation' de la consommation y ont contribué, en particulier parce que les consommateurs chinois se tournent désormais davantage vers des produits pour bébés de qualité. Bien que le ralentissement de la natalité va affecter le marché, l’augmentation des dépenses consacrées à chaque enfant et la fréquence accrue d’utilisation devraient soutenir cette croissance », détaille Vicky Zhou analyste chez Mintel China.
 
L’année dernière, les ventes de soins pour la peau de bébé ont représenté 60 % des ventes totales du marché, suivies par les ventes de savons et de produits pour le bain, 31%, et par le segment capillaire, qui totalise environ 10% des ventes.

A noter que les produits solaires arrivent en fin de classement des produits les plus utilisés. En effet, 65 % des parents chinois ayant des enfants âgés de 0 à 3 ans n’en n’ont pas fait usage en 2018. Un chiffre qui montre que sur le segment de la protection solaire les marques ont encore un très grand rôle à jouer, notamment en matière d’information. A l’inverse, les ventes de répulsifs pour insectes ont connu la plus forte croissance en 2018, soulignant selon l’étude Mintel l’appétence grandissante des Chinois pour les activités en plein air avec leurs enfants.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

BeautéBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER