×

Dominique Veillon et Michèle Ruffat plongent dans "La Mode des Sixties"

Publié le
today 17 oct. 2007
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Il y a eu pour la mode féminine un avant et un après Sixties. C’est cette évolution indéniable que Dominique Veillon et Michèle Ruffat détaillent dans "La Mode des Sixties", qui revient sur les bouleversements intervenus durant cette période charnière pour la couture.


Couverture de l'ouvrage "La Mode des Sixties"

Dirigé par Dominique Veillon, directrice de recherche du CNRS, l’ouvrage est issu d’un travail entrepris par une quinzaine de jeunes chercheurs dont Michèle Ruffat sous l’égide de l’Institut d’Histoire du Temps Présent (IHTP). Ses 304 pages plongent le lecteur dans le grand chamboulement des métiers de la création, et tente d’en analyser la révolution spontanée.

A l’heure où la confection de vêtements passait généralement par de « petites couturières » s’inspirant des grands créateurs, la génération des baby-boomers s’est peu à peu mise en quête d’une mode alternative et américanisée, affranchie de la vision trop guindée d’une élite jugée « démodée ».

Profilant le passage de la mode au statut de produit de consommation, la jeunesse des années 60 s’est alors créé ses propres codes entre trouvailles stylistiques et fourmillement de nouvelles boutiques. Un renouveau dont va émerger une foule de créateurs, dont certains poseront les bases de ce qu’est le prêt-à-porter d’aujourd’hui.

A l’heure de "Salut les Copains" et de l’avènement du jeans, la mode des années 60 se nourrit d’images médiatiques naissantes et d’icônes enjouées loin, très loin des souvenirs parfois tragiques de la seconde guerre mondiale. Dominique Veillon et Michèle Ruffat reviennent sur le lien qui s’est très vite tissé entre les mondes de la musique et de la mode. Des Beatles et les jeunes prolétaires britanniques plus connus sous le dénominateur commun des Mods, en passant par Sylvie Vartan ou Brigitte Bardot et la tendance du vichy, "La Mode des Sixties" analyse aussi bien l’évolution des mentalités que celle des créations qui en sont nées.

L’ouvrage revient également sur le bouleversement progressif du processus créatif : alors que la jeunesse suivait jusqu’alors les créations des couturiers, ce sont ces mêmes couturiers qui vont commencer à chercher l’inspiration au milieu d'une jeunesse féconde en audaces vestimentaires. La rue va même se faire instigatrice de tendances nouvelles.

("La Mode des Sixties" - Dominique Veillon et Michèle Ruffat - Collection Mémoires, Autrement - 304 pages - 20 euros)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com