×
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
8 oct. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Desigual passe à la semaine de quatre jours suite au vote des salariés

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
8 oct. 2021

Le vote du jeudi 7 octobre marque une étape importante dans l’histoire de Desigual et de son fonctionnement interne. L’entreprise espagnole fondée par Thomas Meyer avait récemment annoncé son projet de mise en place d’une semaine de quatre jours, du lundi au jeudi, mais les employés devaient encore donner leur accord. C’est maintenant chose faite.


Intérieur du siège social de Desigual à Barcelone - Desigual


98% des près de 500 employés du siège social de l’entreprise ont participé au suffrage et la proposition de la direction a été validée, avec 86% de votes favorables. Le seuil d’acceptation avait été fixé par l’entreprise à deux tiers des participants.

Depuis vendredi 8 octobre, les employés de Desigual (à l’exception des commerciaux et de la logistique) vont donc expérimenter la semaine de quatre jours, dont trois devront être en présentiel et un pourra se faire en télétravail. Lors de la présentation du projet en septembre, le directeur général de l’entreprise Alberto Ojinaga avait déjà précisé que l’application de cette mesure basée sur la conciliation serait assortie d’une réduction de salaire de 6,5% et d’une diminution des heures travaillées, passant de 39,5 à 34 heures hebdomadaires.

Pour garantir la transparence des votes, le suffrage a eu lieu au siège social de l’entreprise, à Barcelone, et le décompte a été effectué en direct. Ce travail, ainsi que la gestion et l’organisation du processus, a été réalisé par une équipe de dix représentants choisis par les employés de Desigual.
 
"La nouvelle semaine de travail va nécessiter un processus d’adaptation et un effort de la part de toute l’entreprise, mais s’il y a bien une chose que nous avons apprise pendant la pandémie, c’est qu’il est possible d’organiser le travail et les équipes de façon différente tout en restant efficaces, en donnant la priorité aux choses les plus importantes", estime Alberto Ojinaga.

Selon lui, cette nouvelle mesure rendra l’entreprise plus attractive pour attirer et garder les jeunes talents. "Nous serions enchantés que la décision que nous avons prise aujourd’hui avec les employés de Desigual fasse figure de précédent et puisse inspirer d’autres entreprises", ajoute-t-il, conscient de son statut de pionnier du secteur.

De son côté, la directrice des ressources humaines de l’entreprise Coral Alcaraz insiste sur le caractère "historique de cette journée pour l’entreprise. C’est très gratifiant de voir comment les employés s’impliquent dans le processus d’information et de vote et de constater qu’ils ont soutenu cette proposition disruptive et innovante, en faveur de plus de souplesse et de conciliation".

L’entreprise fondée par Thomas Meyer en 1984 a conclu l’exercice 2020 dans le rouge, accusant le coup de la pandémie. Le chiffre d’affaires a diminué de 38,8% à 360 millions d’euros, mais la marque espagnole pense retrouver l’équilibre dès 2021. Actuellement, la griffe emploie 2.700 personnes et est présente dans 107 pays à travers notamment 438 boutiques en propre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com