×
Publié le
20 oct. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Chanel: Marie-Louise de Clermont-Tonnerre s’en va

Publié le
20 oct. 2021

Une page se tourne pour Chanel avec le départ de sa directrice générale chargée des relations extérieures, Marie-Louise de Clermont-Tonnerre. Cette "femme de goût, de culture, d’influence et de réseaux au plus haut niveau", comme la définit le président du groupe Bruno Pavlovsky dans une note, quitte la maison de couture après y avoir œuvré pendant 50 ans, y créant les services de relations publiques et de presse des trois divisions: la mode avec la haute couture, le prêt-à-porter et les accessoires, les parfums et cosmétiques, et l'horlogerie-joaillerie, tout en y organisant aussi la communication et la vision de la griffe, dont elle a accompagné l’évolution dans ce dernier quart de siècle.
 

Marie-Louise de Clermont-Tonnerre - DR


C’est le 1er avril 1971, deux mois après la disparition de Gabrielle Chanel, que Marie-Louise de Clermont-Tonnerre arrive au 31 rue Cambon pour y créer le service de presse haute couture. "Je me revois demandant des photos de Coco pour les journalistes... et découvrant qu’on n’en avait pas. Je me revois constituant ces archives photographiques et achetant, bien avant la mode du vintage, ses créations des années 30 et 60, créant par la même occasion, out of scratch, les bases d'un conservatoire", se commémore-t-elle dans un message.
 
Elle initie, en effet, la direction du patrimoine de Chanel, appelée à l’époque Conservatoire, transférée depuis sur le site de Pantin. "Peut-être ma plus grande fierté depuis mon arrivée en 71…", commente la directrice générale chargée des relations extérieures de la marque, qui a notamment "défini l’organisation, les valeurs et la vision stratégique des départements presse et relations publiques".

C'est à elle que revient aussi "la communication et la pérennité de nos lieux emblématiques comme l’appartement de Gabrielle Chanel au 31 rue Cambon (dont elle a obtenu le classement aux monuments historiques), mais aussi celle de nos collections, de nos lancements et de nos événements. Elle marque la maison d’une empreinte indélébile contribuant à renforcer l’image d’élégance, d’authenticité et d’esprit parisien qui caractérise Chanel", poursuit Bruno Pavlovsky.
 
Marie-Louise de Clermont-Tonnerre a vécu en première ligne toutes les étapes clés de la construction de cet empire du luxe depuis les années 1970, de la naissance du premier prêt-à-porter de Chanel, à l’arrivée de Karl Lagerfeld et la création de sa première collection haute couture, en passant par le lancement des montres, puis de la joaillerie, sans oublier la mise en place des collections Métiers d’Art et enfin le passage de témoin à Virginie Viard.
 
"Aujourd'hui je quitte des équipes que j'ai formées pour certaines, qui continueront à porter la vision et les valeurs qui me sont chères. Avec les outils de leur époque, des idées à foison et un jour, comme nous tous des souvenirs... ", conclut cette collaboratrice historique de Chanel, dont la mission vient de prendre fin en ce mois d’octobre.
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com