Barbour dévoile une veste dessinée par Ridley Scott

Quel est le point commun entre la marque de mode « country » la plus célèbre d'Angleterre et le réalisateur primé le plus en vue du pays ? Ils viennent tous les deux du petit port brumeux de South Shields. Aujourd'hui, c'est une veste qui les rassemble.


La veste Ridley Scott, dans sa version masculine

Barbour, vénérable maison aimée de tous - de la Reine à James Bond -, a dévoilé sa nouvelle veste « Director's Jacket » au cours du Pitti à Florence, à l'occasion de son 125e anniversaire. La pièce a été dessinée par le légendaire réalisateur Sir Ridley Scott.

Déclinée en version masculine et féminine, la veste est munie de poches extra-larges pour transporter aisément des scénarios de films et d'une doublure intérieure en duvet. Elle est coupée dans le coton huilé signature de la maison, un tissu encore produit à South Shields, la ville côtière située à l'embouchure de la rivière Tyne, dans le nord-est de l'Angleterre, où John Barbour a fondé la marque fin 1894.

« Sir Ridley Scott a grandi dans notre ville ; il a produit une vidéo pour présenter notre nouvelle veste, ce qui nous rend très fiers », se réjouit Helen Barbour, qui appartient à la cinquième génération de dirigeants de la société.



La veste Ridley Scott, dans sa version féminine
 
Barbour est un important employeur dans la région, avec 180 employés dans son usine locale. Toujours détenue par la famille Barbour, l'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires annuel de 200 millions de livres sterling (222 millions d'euros) en 2018, sans toutefois dévoiler ses bénéfices. Barbour distribue ses produits dans quelque 2 000 points de vente dans le monde, emploie plus de 1 000 personnes, compte 26 flagships et demeure l'une des marques les plus emblématiques de Grande-Bretagne.

Barbour est l'une des marques les plus authentiques du salon Pitti. Elle se concentre sur son ADN et collabore rarement, bien qu'elle ait connu un succès retentissant avec sa veste « Beacon Sports », créée par le designer japonais Tokihito Yoshida. Un énorme best-seller, après que Daniel Craig, alias James Bond, l'a portée dans les dernières scènes de Skyfall.
 
« Rendez-vous compte : ils sont venus, très poliment, et ils ont acheté plusieurs vestes pour le film. Quand on pense à ce que d'autres doivent payer pour placer leurs produits dans les grands films... » s'émerveille Helen Barbour.
 
Cela dit, ce travail de déclinaison de la marque reste beaucoup trop contenu. Si sa sélection de vestes emblématiques sur son stand au Pitti était remarquable, la collection actuelle de prêt-à-porter dans son ensemble capture assez peu l'esprit unique de cette marque à part. On ne peut qu'imaginer le potentiel de Barbour si elle disposait de l'appui d'un groupe comme LVMH ou Kering.

La vidéo de Ridley Scott présente des images du port, du ferry, du phare Herd Groyne Lighthouse (récemment restauré avec amour par Barbour) et, bien sûr, du réalisateur lui-même portant la veste, qui sera disponible en boutique dès le printemps prochain.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterCréationPeopleCollection
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER