×

​Rana Plaza : manque de fonds pour le dédommagement des victimes

Publié le
today 16 mars 2015
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Rana Plaza Coordination Committee (RPCC) a validé le prochain tour de table des participants au fonds de dédommagement des victimes. Mais des ONG se mobilisent, estimant que ces fonds seront insuffisants pour dédommager toutes les victimes.

Les ruines du Rana Plaza - AFP


Soit les quelque 2 000 blessés et les familles des 1 138 ouvriers morts en 2013 dans l’effondrement de l’usine bangladaise de Dhaka. De nombreuses marques comme Camaïeu, Mango, C&A, Inditex (Zara), Primark et Benetton, figurent parmi les participants au fond de dédommagement. Mais sur les 30 millions de dollars nécessaires à dédommager les victimes, les marques participantes n’auraient réuni que 21 millions de dollars. Le RPCC indique étudier plusieurs solutions pour combler l’écart.
 
« Maintenant que ce dernier tour de table a été autorisé, le fonds a besoin d’urgence de plus de dons », a pour sa part appelé Sam Maher, de l’ONG Clean Clothes Campaign. « Il n’y aura plus d’autres apports, ce qui signifie que les familles se retrouveront alors dans une situation précaire où elles ne sauront pas si elles recevront un jour la pleine compensation à laquelle elles ont droit. »

En 2014, le Bangladesh a été le deuxième fournisseur de l’Union européenne en habillement avec 11 milliards d’euros de biens (+13 %), derrière la Chine et ses 28,3 milliards (+6 %), selon l'Institut Français de la Mode (IFM). La même année, il était le sixième fournisseur des Etats-Unis, avec 1,7 milliard d’euros. Le pays a pour but d’atteindre les 47 milliards d’euros d’exportations d’habillement en 2021.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com