×

& Other Stories se lance dans la seconde main avec Sellpy

Publié le
today 21 mars 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Non, il n'y a pas que les marques de luxe qui s'intéressent de près à la seconde main. Le groupe H&M avance aussi ses pions sur ce marché qui monte clairement en puissance. Selon une étude menée par la société Thred Up, qui propose ses services aux marques du luxe et de la mode, le marché de la seconde main dans la mode pourrait passer de 24 milliards de dollars en 2018 à 51 milliards en 2023, dont 23 milliards de revente et 28 milliards pour les donations et la fripe.


& Other Stories teste la seconde main en Suède - &Other Stories


D'aucuns mettent en lien le ralentissement de l'activité des acteurs de la fast-fashion et du mass-market avec cet essor. Et le groupe suédois ne semble pas vouloir manquer cette opportunité. L'an dernier, via son fonds dédié aux innovations H&M CO:Lab, il injectait plus de deux millions d'euros dans la société suédoise spécialiste de la seconde main Sellpy. Pour le fonds d'H&M, il s'agissait du second tour de table avec cette entreprise fondée en 2014 et dirigée par Michael Arnor.

C'est donc avec cette société que le géant de la fast-fashion a décidé de débuter son activité de revente de ses produits. Une approche qui va être menée par l'enseigne & Other Stories.

Selon nos informations, le site de la marque & Other Stories proposera d'ici quelques semaines les produits de seconde main de l'enseigne pour sa clientèle suédoise. Les internautes seront ensuite redirigés vers la plateforme de revente en ligne Sellpy. L'approche correspond au positionnement premium de l'enseigne et à la diversité de son offre, qui comprend bien sûr du textile mais aussi beaucoup d'accessoires, des bijoux et de la beauté. A noter que dans ce registre lifestyle, le groupe compte aussi les enseigne COS et Arket.

Sellpy est une plateforme généraliste, très orientée sur la mode, actuellement uniquement accessible en suédois, qui revendiquait pour son exercice 2017 un chiffre d'affaires de 80 millions de couronnes (près de 9 millions d'euros), sans toutefois être encore rentable. Elle emploie 200 salariés.

Le groupe H&M teste régulièrement de nouveaux concepts et services en s'appuyant sur ses différentes enseignes. Ainsi, il avait développé avec Arket un module de transparence à l'attention des clients, leur permettant de connaître l'origine des matières et de la production. Celui-ci va d'ailleurs prochainement être déployé au sein d'H&M.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com