Nelly Rodi : minimale vestale

Et si l’on prenait un peu de hauteur ? Dans une époque trop chargée en contraintes, on rêve de larguer les amarres, de se délester de ce trop plein de terre à terre et voir les choses sous un angle nouveau.Et si le ciel devenait l’endroit où mieux vivre sur terre ?

Dans la lignée du thème NellyRodi ‘Helium’, les silhouettes de l’été 2012 s’allègent et les gammes deviennent miroirs des nuances du ciel !

Comme un hommage à Madame Grès, porté notamment par l’exposition qui a eu lieu cette année au Musée Bourdelle, on modernise les drapés : on conserve le volume, on simplifie les plissés. Alléger, affiner, toujours.

Matières & Formes

Sur cette volonté de transformer l’air en matière, on joue de silhouettes minimales : formes housses, sans col ou décolleté profond… On simplifie au maximum, mais on garde certains détails, condition sine qua none pour donner la structure nécessaire : ceintures légères, épaules marquées ou dénudées.
Pour les matières, c’est la transparence et les jeux d’opacité qui sont de mise : on joue avec l’organza, le coton-soie, le crêpe ou avec l’ultra légèreté du polyester recyclé.

Couleurs & Impressions

Aériennes, les impressions se font façon spray. On imagine des aquarelles et des effets trompe l’œil, on évoque plus qu’on dessine.
Pour refléter ce bol d’air, ce sont les nuances qui construisent la gamme : variations autour des bleus limpides, cobalt, aqua, lilas…allant même jusqu’au vert. On les relève d’une touche métallique cuivrée. Une évocation de l’aube ?

Nelly Rodi


Pour découvrir toutes les actualisations mode NellyRodi, rendez-vous sur www.nellyrodilab.com !

Pour plus d’informations, contactez Alexandra Jubé (ajube@nellyrodi.com)
Prêt-à-porterPrintemps/été 2012