Madame à Paris en liquidation judiciaire

Cela ressemble à un clap de fin pour Madame à Paris. La liquidation judiciaire de la griffe parisienne haut de gamme a ainsi été prononcée le 19 décembre dernier par le Tribunal de Commerce. Lancée en 1997 par Laurence Doligé et Maxime Vibert, elle avait changé de mains en 2010 après de premières difficultés.

Marie-José Rubini, ex-dirigeante de Caroll, avait décidé de donner une seconde chance à Madame à Paris en la repositionnant en entrée de luxe avec une majorité de fabrication made in France.
Madame à Paris automne-hiver 2014.

Trois ans plus tard, la marque était commercialisée via quelques corners en grands magasins, une boutique parisienne en propre, rue du 4 Juillet, ainsi que chez des clients multimarques dans plusieurs pays. Deux adresses monomarques en commission-affiliation avait également vu le jour au printemps 2013 au Touquet et en Avignon.

Le dernier chiffre d'affaires communiqué pour l'exercice 2012 s'élevait à 1,4 million d'euros, dont un tiers à l'export. Madame à Paris avait en revanche enregistré des pertes nettes à hauteur de 170 000 euros. L'année 2013 n'aura donc semble-t-il pas permis de rectifier le tir, malgré des ouvertures de corners et de boutiques en partenariat.

Marie-José Rubini n'a pu être jointe par FashionMag.com pour commenter cette cessation d'activité déjà effective.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - DiversPeople