Groupe Eram : Prosphères au chevet de Mellow Yellow

Grain de Malice et Agatha en 2016, puis Tati, Pimkie, Happychic (Jules, Brice…) en 2017, et Chauss’expo en 2018, la liste des enseignes mode qui s’adjoignent les services du cabinet spécialiste de la restructuration d’entreprise s’allonge encore. C’est cette fois la marque de souliers Mellow Yellow qui voit arriver à sa tête les dirigeants de Prosphères. Le groupe Eram lui fait ainsi à nouveau appel puisque le PDG de Prosphères Michel Rességuier était venu l'an dernier au chevet de sa filiale en difficulté Agora Distribution (Tati, Giga Store, Degrif’mania et Fabio Lucci), vendue en quelques mois au groupe Gifi.


Design coloré, formes féminines et communication enjouée caractérisent la marque. - Mellow Yellow

Depuis novembre dernier, Philippe Favre, cadre de ce cabinet, a pris la direction générale de l’enseigne du groupe Eram. Il remplace Magali Blanc, qui dirigeait la marque depuis 2015. "J'ai été mandaté pour une mission de transformation de Mellow Yellow, explique-t-il à FashionNetwork. L'objectif est de la rendre plus performante, et lui redonner un sens. Aucune décision n'a encore été prise, nous sommes actuellement en phase d'analyse, concernant les collections (chaussure et vêtement), et le réseau de distribution". Comme chez Pimkie, des groupes de travail impliquant les salariés sont organisés.

Philippe Favre estime que l'actionnaire soutient sa marque, et n'a pas pour l'heure l'intention de la céder. Le dirigeant connaît bien le secteur de l’habillement puisque c’est lui qui avait orchestré le redressement de Grain de Malice, l’enseigne de la famille Mulliez, entre juin 2016 et octobre 2017. Un plan social touchant 177 emplois et incluant la fermeture de 39 magasins s’était concrétisé durant cette période.

Fondée en 2003 par Bruno Van Gaver, la griffe de souliers Mellow Yellow a sauté le pas l’an dernier en commercialisant sa première ligne de prêt-à-porter pour l’automne-hiver 17/18. "Un développement qui n'est pas anodin et que coûte de l'argent", commente Philippe Favre.

La marque-enseigne s’appuie à ce jour sur un réseau de 45 magasins en France et de 200 points de vente wholesale dans le monde. Elle a abordé son développement à l’export ces deux dernières années en signant plusieurs accords de master franchise au Moyen-Orient et en Asie de l’Est, et revendique un chiffre d’affaires annuel voisinant les 25 millions d’euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - ChaussuresNominations