États-Unis : l'année 2018 devrait être plus clémente pour le retail et la mode

Après l'année la plus dure depuis la Grande Dépression pour les secteurs du commerce de détail et de la mode qu'aient connu les Etats-Unis, un rapport publié par la société d'analyse financière Moody's Investors Service fait briller une lueur d'espoir pour 2018, y compris pour les grands magasins. Néanmoins, l'euphorie n'est pas tout à fait de mise : des défaillances et des baisses de notations sont encore à prévoir ces prochains mois selon l'agence, au regard du nombre d'entreprises en difficulté qui va continuer d'augmenter.


La vente au détail et le secteur de la mode ont connu une année noire en 2017 aux Etats-Unis. - Photo: J. Crew

"Après une année particulièrement difficile, le secteur américain de la vente au détail et des vêtements doit se préparer à d'autres défaillances et baisses de notations ces prochains mois, a prévenu Christina Boni, vice-présidente de Moody's. Nous prévoyons que les défaillances parmi les détaillants de catégorie spéculative vont chuter à 5 % au mois d'octobre 2018, contre 9 % aujourd'hui, mais après un pic de 11 % en mars prochain".

Les baisses de notations ont bondi de 87 % en 2017, tandis que les hausses de notations ont chuté de 43 %. Par ailleurs, l'indice de crise de liquidités de Moody's à destination des détaillants s'est élevé de 3 % en novembre dernier, par rapport à l'année précédente - l'augmentation du nombre d'entreprises en difficulté ayant entraîné plus de défaillances.

Les bénéfices d'exploitation des entreprises ayant fortement investi sur leurs canaux de distribution digitaux subissent de lourdes pressions depuis quelques années. Aussi l'agence Moody's insiste-t-elle sur le fait que la prochaine étape déterminante pour les entreprises de détail et de mode consistera à améliorer l'expérience de leurs clients tout en réduisant leurs coûts.

Traduit par Paul Kaplan

Copyright © 2018 Fibre2Fashion. All rights reserved.

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversDistributionBusiness