El Corte Inglés : les participations extérieures du groupe rapportent

Les investissements d'El Corte Inglés portent leurs fruits. La chaîne de grands magasins espagnole a diversifié son activité en montant des alliances avec des firmes de différents secteurs. Des participations stratégiques qui lui rapportent de plus en plus gros, en parallèle de son activité principale de distribution.


El Corte Inglés tire parti de ses investissements - El Corte Inglés

D’après le journal Expansión, le groupe dirigé par Dimas Gimeno aurait pris des participations dans dix entreprises de secteurs divers et variés : la Financiera El Corte Inglés, la filiale espagnole de Sephora (LVMH), la chaîne de stations-service Gespevesa, le groupe hôtelier FST Hotels, les agences immobilières Uría Veinte et Iberiafon, Kio Networks, Canal Club, Tagus Books, Citorel et Lecius.

L’entreprise qui pèse le plus gros dans les comptes du groupe reste dans tous les cas la holding Financiera El Corte Inglés, dont le groupe est propriétaire à 49 %. En 2016, cette société a enregistré des bénéfices de 66,2 millions d’euros, dont la moitié a atterri dans les comptes d'El Corte Inglés, représentant 9 % du bénéfice consolidé du groupe sur l’exercice.

El Corte Inglés et LVMH Iberia sont propriétaires à 50 % de Sephora Cosméticos España. Selon les calculs du journal, comparée aux autres compagnies dans lesquelles le groupe a des parts, cette société est celle qui génère le plus de chiffre d’affaires avec plus de 100 millions d’euros en 2015, bien que la chaîne ait enregistré des pertes ces dernières années.

En termes de volume de bénéfices, FST Hotels et Gespevesa sortent du lot avec respectivement trois et quatre millions d’euros l’année passée. Kio et Tagus accusent des pertes, mais leur impact sur les comptes d'El Corte Inglés par rapport aux autres entreprises bénéficiaires est moins important que les années précédentes.

Au total, les entreprises dans lesquelles El Corte Inglés a des parts ont généré un chiffre d’affaires total de 305 millions d’euros et un bénéfice de 75,3 millions lors du dernier exercice fiscal, des montants en hausse respective de 8,1 % et 32 % sur l’année, qui impactent donc positivement les résultats du géant de la distribution.

Traduit par Clémentine Martin

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - DiversBeauté - DiversDistributionBusiness