Courrèges nomme Yolanda Zobel à la direction artistique

Courrèges annonce la nomination de Yolanda Zobel en tant que directrice artistique. La designer aux origines allemande par son père – un créateur de bijoux – et française par sa mère, spécialisée dans le prêt-à-porter féminin, sera opérationnelle à compter du 26 février. Elle présentera sa première collection printemps-été 2019 à Paris en septembre prochain.


Yolanda Zobel - photo Mark Peckmezian

Après avoir étudié la mode à Berlin, la jeune femme, qui « a grandi en Allemagne dans une famille d’artistes », a fait ses débuts chez Giorgio Armani en 1999. Elle a ensuite travaillé sur les collections femmes chez Chloé, Jil Sander et Acne Studios, où elle a connu Christina Ahlers, également de nationalité allemande, qui vient d'être placée en début d’année à la direction générale de Courrèges.

La célèbre maison de couture créée en 1961 par André Courrèges traverse une phase de réorganisation, qui l’a amenée à mettre un terme en juillet dernier à sa collaboration avec le duo artistique Sébastien Meyer et Arnaud Vaillant, qui œuvrait à sa direction artistique depuis deux ans, et à réduire son périmètre en fermant en 2017 son usine basée à Pau.

Reprise en 2011 par le duo de publicitaires Jacques Bungert et Frédéric Torloting, la marque est aussi détenue à 40 % par Artémis, la holding de la famille Pinault, propriétaire de Kering. Cette dernière, qui détenait une petite participation dans Courrèges depuis 2015, est montée récemment au capital.

Comme l’a expliqué le PDG du groupe de luxe, François-Henri Pinault, en marge de la présentation des résultats annuels, mardi, « Artémis est un incubateur qui n’a pas vocation à garder les marques dans lesquelles il investit, mais à accompagner leur développement ». « Comme avec la maison de couture Giambattista Valli, dont Artémis a pris une participation minoritaire en juin 2017. »

Réputée pour ses créations futuristes et ses formes géométriques épurées, Courrèges était revenue avec succès sur les podiums parisiens en septembre 2015, sous la houlette de Sébastien Meyer et Arnaud Vaillant. Avec une première collection fraîche et contemporaine, le duo avait séduit le public. Mais, passé le premier engouement, la marque n’est jamais parvenue à décoller, en particulier à l’international, où son nom est moins connu.

Avec ce tandem féminin formé par Christina Ahlers et Yolanda Zobel, la volonté est aujourd’hui d’ouvrir « un nouveau cycle de développement, afin que Courrèges retrouve une place de premier plan, tant créatif que commercial », avec le déploiement de ses activités mode, accessoires et parfums, indiquent Jacques Bungert et Frédéric Torloting dans un communiqué.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversLuxe - Prêt-à-porterNominations