Bordeaux : Apsys applique sa "haute couture urbaine" au quartier Saint-Jean

En traçant pour 2022 une diagonale piétonne reliant la gare Saint-Jean de Bordeaux à la Garonne, Apsys se donne pour objectif de faire d'un quartier pour l'heure inexistant une destination de shopping et loisirs.

Au centre, la « diagonale » qui reliera la gare au fleuve - Apsys

Le promoteur avait invité marques et journalistes à venir découvrir son « projet confidentiel » le 15 novembre sur le Mapic, le salon de l'immobilier commercial, qui se tient durant trois jours au Palais des Festivals de Cannes. L'enjeu est de taille pour le promoteur qui, après Beaugrenelle à Paris, voit dans ce projet l'occasion de démontrer son savoir-faire en matière de création de destinations shopping.

Ce ne sont pas moins de 88 000 m² entre le fleuve et la gare Saint-Jean qui sont amenés à être repensés, dont 27 000 m² nouvellement dédiés au commerce. Le tout en conservant dès que possible les façades de pierre des immeubles déjà présents sur la zone. Le Méridien, large voie piétonne, fera office d'élément central du nouveau dispositif, qui nécessite un investissement de 450 millions d'euros.

Le projet comporte, outre les commerces, quelque 250 logements, des bureaux et espaces de restauration, ainsi qu'une cité dédiée au sport, à la santé et au bien-être, installée dans un « bâtiment-paysage » au bord de l'eau. L'ensemble a pour mission de créer un pont entre le coeur historique de la ville et les nouveaux quartiers, en captant au passage une partie des 20 millions de voyageurs qui transiteront annuellement par la gare en 2020.

Le projet prévoit de conserver certaines des façades déjà présentes à ce jour - Apsys

« Il s'agit de reconfigurer complément la vison que les Bordelais ont de leur gare et plus largement de leur ville », selon le directeur général de l'établissement public d'aménagement de Bordeaux-Euratlantique, Stephan de Fay, pour qui ce quartier était la pièce manquante de la ville. « Le projet relève de la haute couture urbaine. Il est porteur des idéaux et ambitions d'Apsys », affirme pour sa part Maurice Bansay, président-fondateur du développeur, qui promet que l'offre commerciale sera complémentaire à celle présente dans le coeur de ville, annonçant flagships et enseignes inédites.

L'annonce est donc de taille pour Apsys, qui s'apprête à ouvrir le 21 novembre les portes du centre commercial Muse à Metz. Un espace de 37 000 m² et 115 enseignes installé dans le voisinage direct du Centre Pompidou de Metz et non loin du coeur historique de la ville. Un ajout clef aux 1,13 million de m² commerciaux gérés par l'entreprise.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversDistributionBusiness