Besson Chaussures s’invite au Salon de la Franchise, en attendant sa cession

L'annonce de sa cession par son propriétaire, le groupe Vivarte, n'empêche pas Besson Chaussures de continuer sa route. Bien qu'engagée dans un processus de vente décidé en janvier dernier, l’enseigne de périphérie n'entend pas mettre un coup d'arrêt à son expansion et se met en quête de nouvelles implantations et de partenaires pour la suivre dans cette aventure. Elle exposera dans cette optique pour la première fois au Salon de la Franchise à Paris, du 25 au 28 mars 2018.


Collection printemps-été 2018 - Besson Chaussures

« Face à une croissance qui va s’accélérer, on a décidé de franchir le pas, et de se faire davantage connaître grâce au salon », exprime François Gireau, le PDG de Besson. La société acquise par Vivarte en 1998 s’appuie sur un système de partenariat particulier : le statut de gérant-mandataire. L’enseigne reste propriétaire du fonds de commerce, mais le directeur du magasin crée lui une entreprise pour recruter sa propre équipe de vente. Aucun apport ni droit d’entrée ne sont exigés.

« Avant, on attirait des anciens salariés de réseaux succursalistes, à la recherche de plus de liberté. Aujourd’hui, on se rend compte qu’on touche aussi des indépendants multimarques, qui viennent trouver l’inverse chez nous, à savoir du confort et un soutien », dépeint le dirigeant, dont la feuille de route est d’ouvrir une dizaine de nouveaux magasins chaque année. Le réseau de Besson compte à ce jour 133 boutiques, dont 5 ont été inaugurées en 2017, « dans un contexte d’arbitrages dans les investissements décidés par le groupe ».


L'enseigne dispose de magasins de grande surface, autour de 1 000 mètres carrés. - Besson Chaussures

Lancée au début des années 1980 par les frères Jean et Guy Besson, et dont le siège est situé Aubière, dans le Puy-de-Dôme, la marque a généré en 2016/17 un chiffre d’affaires de 264 millions d’euros, assorti selon le dirigeant d’une croissance de 8 % (+1,5 % à périmètre comparable).

François Gireau ne se prononce pas sur le nom d’un futur acquéreur pour Besson, mais explique en revanche que le « processus de vente se déroule normalement. Quel que soit le nouvel investisseur, je n’ai pas de doute sur le fait qu’il soutiendra le développement de l’enseigne. Besson est une entreprise saine et rentable ! », revendique-t-il.

Sur la liste des projets en cours sont inscrites la mise au point de solutions omnicanales - le site e-commerce ayant été lancé fin 2017 -, et la poursuite de la rénovation du réseau. En trois ans, les 2/3 du parc ont été convertis au nouveau concept.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - ChaussuresSalonsDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER